ISF, CICE, Taxe d'habitation...

 

Encore des mots toujours des mots,
les mêmes mots, paroles,paroles,paroles,

C'était trop beau mais c'est fini le temps des rêves

Paroles, paroles, paroles.

 

C'est dingue les phrases de la chanson de Dalida comme elle colle bien à nos hommes politique.
ISF, CICE (crédit d'impot pour la compétitivité et l'emploi), Taxe d'habitation ….prévus dans le programme du candidat Macron sont déjà reculés pour 2019 voir 2022 pour se faire réélire et laisser un trou de quelques milliards au futur locataire comme le déplore Mr le premier Ministre mais qui fera exactement pareil dans cinq ans.

 

L''ancien maire du Havre a décliné pendant une heure son agenda avec un débit de mitraillette, se projetant régulièrement à l'horizon 2022. Comme si cet amateur de boxe n'envisageait pas de raccrocher les gants avant la fin du quinquennat. Mais je pense que l'arbitre le stoppera et le renverra dans son coin avant.

"Les contribuables ne seront pas la variable d'ajustement du budget", a-t-il assuré, en promettant que la "pression fiscale" baisserait d'un point de PIB d'ici 2022. Mais face à un trou de 8 milliards d'euros (et on y revient j'ai l'impression que déjà on cherche des excuses pour les élections à venir et surtout pour expliquer au français qu'on prends pour des illettrés mot très connu de Mr Macron que le programme n'a pu être tenu à cause du déficit) rien que pour l'année 2017, Edouard Philippe s'est retrouvé contraint de reporter plusieurs promesses emblématiques du chef de l’état, touchant notamment au pouvoir d'achat des ménages.

Ce qui est assez drôle augmentation de la CSG , augmentation du tabac, (à l'étranger ou sur internet il est moins cher) de la réforme du BAC, de l'obligation des vaccins ( à ce demander si certains n'ont pas d'actions dans certains laboratoires.

Édouard Philippe a confirmé pour l'année prochaine "la suppression des cotisations salariales sur l'assurance maladie et l'assurance chômage, financée par un transfert sur la CSG"

. Cette réforme "redonnera dès 2018 du pouvoir d'achat à plus de 20 millions d'actifs. Cela représente 250 euros par an au niveau du SMIC", a plaidé le premier ministre pendant son discours.

Franchement c'est quoi cette politique une politique de merde ? Les retraités qui ont travaillés toutes leur vie pour la France qui eux à l'époque n'avait pas de RTT , n'oublions pas que c'est par l'ordonnance le 16 janvier 1982 que nous avons obtenu la semaine de des 39 h et la cinquième semaine de congé payées c'est ces personnes que vous méprisez tellement que vous voulez leur enlever du pouvoir d'achat pour une retraite de 1250 € cela fera une perte de 255 €. Aujourd'hui en France il n'est pas bon d’être retraité vous n'avez aucune reconnaissance des gouvernements on à fait toute une histoire quand Daniel Ballavoine à dit « qu'il emmerdait les anciens combattants « mais vous faites exactement pareil simplement vous n'avez pas la même franchise dites carrément que les retraités vous emmerdent.